La nature à la rescousse de la spiritualité

La nature comporte bien des mystères. Pourtant, tout à l’air si facile, si normal… La terre, ses ressources, son oxygène, recèle pourtant toutes les questions que l’on se pose. En particulier dans le domaine de la spiritualité. La spiritualité a de tout temps accompagnée les hommes. Si l’on considère que les œuvres de Lascaux sont véridiques, l’art rupestre est le premier vecteur de communication entre les hommes pendant les âges. Ce témoignage inscrit dans le mur depuis des dizaines de milliers d’années soulève un lièvre : Le spirituel existait bien avant toute forme de civilisation; puisqu’à cette époque les hommes étaient encore des chasseurs/cueilleurs.

arbre des 4 saisons.

Etrange tout de même… Avant même de créer l’agriculture, un système plus sûr en matière de survie, l’homme avait déjà la tête dans les nuages. Même si il y a fort à dire sur cette période opaque, n’en demeure que la spiritualité est le terreau de l’humanité, ce qui différencie l’homme des autres animaux de la planète terre.

C’est là tout le sujet de cet article, essayer de détisser succinctement ce qui nous relie à la terre et au ciel.

L’alimentation, le sacerdoce de celui qui tend à un retour à la spiritualité ?

L’alimentation et la spiritualité ne font pas toujours bon ménage. L’image de l’ascète qui s’éveille par le biais du jeûne est dans tous les esprits. Cette façon de se priver a toujours été très représentative de l’homme pieu. Mais cet homme religieux, n’est pas un exemple pour autant dans son mode de vie. Il a fait un choix qui lui correspond, voila tout. Mais cette image colle à la peau de la spiritualité puisque d’autres hommes de foi, comme dans les religions indiennes, tendent également à l’ascétisme et à la privation, voire à l’exil.

Cela voudrait donc dire que pour atteindre l’éveil, il faille se priver ? S’extirper pour ainsi dire du monde ?

Est-ce vraiment le seul moyen d’entrer en connexion avec sa nature profonde ?

Toutes ces questions, je me les pose et c’est pour cela que je me suis renseigné sur ce sujet… Et puis, une vérité m’est apparue, du moins ma vérité. Comment se connecter au ciel si l’on n’est déjà plus connecté à la terre nourricière ?

Et l’alimentation est, je pense, ce qui nous relie définitivement à notre belle planète.

Respecter le rythme des saisons en consommant par exemple, les fruits et légumes de saison, n’est-il pas logique ?

Notre organisme a un rythme qui se synchronise à la terre, nous sommes fait comme cela. Alors comment ne pas avoir l’esprit embrouillé si l’on a le ventre déréglé ? Manger des tomates en plein hiver, est-ce respecter son corps, du moins lui apporter ce dont il a besoin ? Pour ma part je pense que non. Pour se resynchroniser, il faut tout d’abord respecter le rythme des saisons en intégrant à son mode de vie, une alimentation basée sur celui-ci.

Et les herbes médicinales en point d’appui

Pour continuer son retour aux sources, il faut aussi comprendre que la nature est là pour nous accompagner même dans les maux du quotidien. Loin de moi l’idée de mettre de coté la médecine moderne, cependant, les plantes, les herbes médicinales, les huiles essentielles, sont autant d’atouts que l’on rajoute si l’on a des soucis de santé. Ces plantes aux vertus curatives ont trop souvent été décriées pour leur manque d’efficacité. Néanmoins, des sites sur la spiritualité comme www.spirituel.guide, les intègre dans la recherche spirituelle, comme un moyen de retrouver foi en son corps avant tout.

Réhabituons-nous avec les choses simples, qui coulent de source. Ajustons-nous au tempo de la terre et de tout ce qu’elle nous offre.

Des huiles essentielles pour aider lors d’une dépression

La dépression est un problème commun que beaucoup de gens subissent au quotidien. C’est un problème médical qui ne doit pas être pris à la légère.

Il est très difficile d’évacuer des idées noires, les médicaments traitent les humeurs mais ne sont pas en mesure de jouer sur les pensées. Bien évidemment, des traitements médicamenteux euphorisants existent et peuvent soulager quelque peu la dépression, mais un travail de fond accompagné par un soutien psychologique est crucial pour se sortir d’une passe si terrible.

De nos jours, la dépression est davantage comprise, vu le nombre de personnes touchées par cette maladie. Cela conduit également à plus d’ouverture et les produits naturels sont de plus en plus conseillés pour traiter le syndrome dépressif. Les huiles essentielles connues depuis un âge très lointain pour leurs vertus curatives peuvent également accompagner les personnes souffrant de déprime passagère ou de dépression.

huile essentielle de lavande

Les causes et symptômes de la dépression sont si variés et si complexes qu’un seul remède ne suffit pas à la traiter. Les huiles essentielles permettent de faire resurgir par le sens olfactif, des pensées positives intégrées dans les cellules mêmes. Bien évidemment, des tests sont très difficiles à mettre en place pour valider ce genre de thèse, cependant, il est toujours bon de tester ce genre de méthode et voir comment son corps réagit.

Le traitement passif proposé avec des huiles essentielles peuvent procurer une bouffée d’oxygène et offrir un certain soulagement sans plus d’effort qu’une simple application.

Il existe un certain nombre d’huiles essentielles qui peuvent aider pour soulager la dépression. Mais, vous devrez choisir celle qui vous convient le mieux, celle par qui vous êtes le plus attiré, car les effets peuvent varier d’une personne à l’autre. Souvent, votre préférence à un moment M sera instinctif et dans ce genre de choix il est parfois préférable de faire confiance à son instinct.

En cherchant des huiles essentielles, il est également important d’évaluer le niveau et le type de dépression. Par exemple, si vous vous sentez anormalement fatigué ou léthargique, une huile essentielle sera nécessairement différente que si vous êtes énervé, irritable ou avec un sommeil difficile.

Voici les huiles essentielles pour soulager lors d’une dépression

Ci-dessous, voici une sélection des huiles essentielles les plus adaptées pour la relaxation. Les huiles peuvent être utilisés individuellement ou dans un mélange de jusqu’à trois huiles.

Les huiles essentielles relaxantes et sédatives

  • Camomille (romaine et allemande)
  • Lavande
  • Géranium
  • Santal
  • Citron
  • Ylang ylang
  • Néroli
  • Marjolaine

Les huiles essentielles stimulantes

  • Bergamote
  • Melisse
  • Lavande
  • Romarin
  • Gingembre
  • Cyprès
  • Pamplemousse

Ces huiles essentielles sont à utiliser avec modération : car par trop d’applications, elle agissent avec un effet inverse, exemple, une huile pour détendre aura tendance à exciter si la modération n’est pas respectée.

Les bienfaits de l’huile essentielle de pamplemousse

L’huile essentielle de pamplemousse est un huile véritablement détoxifiante. Quand il s’agit de nettoyer le corps des toxines, notamment les pores de la peau, cette huile essentielle est idéale.

L’arôme merveilleux de l’huile de pamplemousse est parfait dans un diffuseur d’huiles essentielles pour égayer son humeur et soulager l’anxiété. Étant une huile à base d’agrumes, elle est recommandée pour les problèmes de peau.

Voici cinq des meilleurs moyens d’utiliser l’huile essentielle de pamplemousse pour profiter de ses avantages. Il est recommandé de diluer l’huile de pamplemousse dans un rapport de 1:1 à l’aide de votre huile porteuse préférée, sauf indication contraire.

L’huile de pamplemousse aide à supprimer les pulsions provoquant une dépendance (comme le tabac), les fringales et les humeurs dépressives associées. Il y a cependant plusieurs façons d’utiliser cette huile.

  • Diluée et appliquée sur le plexus solaire, l’estomac, le cœur, ou à l’arrière du cou.
  • Oralement : Placez une seule goutte sur le bout de votre langue ou dans un verre d’eau potable.
  • Olfactivement : à inhalez directement, ou diffusée à l’aide d’un diffuseur ou encore : Placez une goutte d’huile dans vos paumes, frottez-les ensemble puis fermez vos mains sur votre nez, de sorte que le creux de celles-ci soit hermétiquement fermés. Respirez profondément et calmement. Faites cela pendant plusieurs minutes ou jusqu’à ce que la fringale soit passée.

Les bienfaits de l’huile essentielle de pamplemousse

Renforce le cœur

Le pamplemousse est utile pour renforcer la santé cardiovasculaire et protéger contre les problèmes cardiaques. Pour cela, diluez dans une huile porteuse et appliquez le mélange sur le cœur dans un mouvement circulaire. Il peut également être appliqué aux points de réflexe des pieds.

Aide à la digestion

L’huile de pamplemousse est un support fantastique pour une meilleure santé digestive. Pour aider à résoudre quelques problèmes digestifs sans gravité, ajoutez une goutte à un verre d’eau.

Alternativement, diluez avec une huile porteuse et massez l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre. Cette huile de massage peut également être appliquée aux points de réflexe des pieds. Pour un soutien digestif général, ajoutez de l’huile essentielle de pamplemousse à votre diffuseur.

Lutte contre la fatigue

Si vous vous sentez faible en énergie ou en lutte contre la fatigue chronique, l’huile de pamplemousse peut aider également. Ajoutez 3 gouttes d’huile à votre eau du bain, glissez-vous dedans et inspirez profondément. Trempez pendant vingt minutes, en inhalant profondément.

L’huile peut également être diffusée ou appliquée topiquement (diluer comme recommandé ci-dessus). Un massage complet du corps avec de l’huile de pamplemousse stimulera la circulation, stimulera l’énergie et améliorera les fonctions cognitives.

Débarrassez-vous des gueules de bois

Vous venez de faire la fête et regrettez déjà vous abus ? Oubliez la nourriture grasse, une application topique de l’huile de pamplemousse est une solution contre la gueule de bois. Diluez comme recommandé ci-dessus puis masser l’abdomen, la poitrine et les points de réflexe.

Le diffuseur d’huiles essentielles à dosettes par Eona

Pour les aficionados d’aromathérapie, vous connaissez sans doute les diffuseurs d’huiles essentielles électriques. Nouveauté en cette fin d’année 2017, puisque Eona, une marque française lance sur le marché un diffuseur d’huiles essentielles à dosettes, une petite révolution dans le domaine du bien-être.

Un diffuseur simplifié d’huiles essentielles bio

Diffuseur d'huiles essentielles à dosettes.

Spécialisée dans l’aromathérapie, l’entreprise lance ce mois de décembre 2017 un diffuseur d’huiles essentielles bio inédit. Inspirée directement par les machines à café fonctionnant avec le même principe, Eona se veut révolutionnaire dans ce domaine.

L’idée de lancer cette nouvelle machine vient également des nouveaux consommateurs d’aromathérapie qui n’osent pas franchir le pas de l’achat d’un diffuseur classique, ne sachant pas pour la plupart comment l’utiliser. Ce produit Eona se veut simple et facile à utiliser pour finir de les convaincre.

Le prix du lancement de ce diffuseur d’huiles essentielles à dosettes sera de 99 euros. Les dosettes quant à elles couteront une dizaine d’euros la boite de 7 capsules composée en partie de ouate de cellulose pré-imprégnée, pour une diffusion d’une heure environ par dosette. La société n’a rien fait au hasard puisqu’elle a déposé un brevet.

Des dosettes d’huiles essentielles déclinées en 4 parfums

  1. Pur air, pour assainir l’atmosphère
  2. Relax, pour inviter à la détente
  3. Energie, pour retrouver l’énergie
  4. Night, pour favoriser un bon sommeil

Un cinquième parfum arrive très prochainement, pour la saint Valentin et sera nommé Love, tout un programme !

Afin de faciliter le bon cheminement d’huiles essentielles bio vers son entreprise, Eona travaille avec 18 producteurs de plantes aromatiques.

Comment fabriquer une hutte de sudation

Cérémonie de sudation amérindienne dans une sweat lodge.La hutte ayant une forme de dôme, il faut tout d’abord donner forme à celle-ci. Il faut donc au sol, tracer un cercle d’environ 2,5 mètres qui désignera le périmètre (à titre indicatif). Au centre, creusez un trou d’environ 50 centimètres de diamètre pour 50 centimètres de profondeur. Par la suite, celui-ci accueillera les pierres chaudes.

Pré requis avant montage de la sweat lodge

Pour l’instant c’est le plus facile… Le plus délicat est de trouver des branches de noisetier ou de saule. Après avoir trouvé les branches souples d’environ 4 mètres de longueur, taillez-les en pointe (de façon à ce qu’elles pénètrent plus facilement le sol) et groupez-les par 2 afin de solidifier l’ensemble. Une branche seule aura du mal à supporter les couvertures. Donc, après avoir groupé les branches souples par deux avec de la ficelle naturelle, creusez de 8 à 12 trous autour du cercle pour y enfoncer les double-branches. Les trous doivent être séparés à même distance pour éviter tout déséquilibre. Néanmoins, plus il y aura de de branches plus la structure sera solide.

La fabrication de la structure de la hutte de sudation

Prévoyez l’entrée de la hutte de sudation à l’est.

Maintenant, il va falloir créer l’armature complète de la hutte de sudation.

  1. Plantez la double-branche d’un coté et pliez là de sorte qu’elle puisse s’enfoncer dans le trou d’en face
  2. Recommencez l’opération avec autre double-branche
  3. Liez-les entre elles à chaque intersection de manière à ce que la structure du dôme prenne forme
  4. Vérifiez que les double-branches soient bien fixées dans le sol

Recouvrez à présent la structure avec des couvertures naturelles en pur laine, de couvertures militaires par exemple. Evitez toute couverture synthétique qui ne permettent pas une bonne aération. Car même si le but est de maintenir la chaleur, les bâches ou toute autre matière plastique peuvent être extrêmement dangereuse car vous risquez une intoxication au co2. Il faut recouvrir la hutte de couvertures mais en prenant soin de pouvoir les enlever facilement et rapidement en cas de problème.

Chauffez les pierres à l’extérieur de la hutte de sudation

hutte de sudation amérindienneChoisissez à présent les pierres à chauffer. Evitez les pierres type silex qui pourraient explosées si trop chauffées. Préférez les pierres volcaniques qui peuvent supporter une grande chaleur ou des pierres rondes de rivières. Il vous en faudra 28. Evitez les trop grosses pierres qui pourraient chauffer trop dur.

Pour plus de précaution, faites un feu à l’extérieur de la hutte pour faire chauffer les pierres. Prévoyez un feu suffisant pour chauffer autant de pierres pouvant remplir le trou que vous avez fait au centre de la hutte. Puis une fois que les pierres sont rouges apportez les à l’aide d’une fourche et déposez-les dans le trou en les intercalant. Les pierres devront être ajoutées 7 par 7 sur 4 temps pour une sudation estimée à 2h.

Versez l’eau sur les pierres avec parcimonie

A droite de l’entrée aura été préparé un seau d’eau de source avec une louche qui servira à créer la fumée en la déposant dessus.

Ne soyez pas trop nombreux dans la hutte, il faut pouvoir écarter les bras de manière raisonnable sans toucher une autre personne.

Une fois tout le monde installé, on entre 7 pierres que l’on asperge d’eau avec la louche. La personne désignée pour gérer la sudation doit le faire progressivement pour ne pas que la hausse de température soit trop violente pour les participant. Cette sudation est estimée pour une durée de 2h, mais tenir 30 minutes est déjà pas mal pour une première fois. Les 7 pierres supplémentaires étant rajoutées toutes les demies heures.

Une personne se doit de surveiller la sudation depuis l’extérieur.

Pour toute démarche spirituelle, cette cérémonie doit être supervisée par un chaman de tradition amérindienne. Si ce n’est pas le cas, toutes résolutions de nature spirituelle sont invalidées.