En lisant les publicités sur papier glacé des magazines de belles jeunes femmes vantant “les dernières nouvelles en matière de cosmétique “, “le meilleur fond de teint bio”, nous pourrions penser que le maquillage est une invention moderne. Mais le fait est que le maquillage existe depuis l’antiquité. Au fil de milliers d’années d’histoire et de différents pays et cultures, une chose demeure : les gens aiment être beaux. Bien sûr, les types de maquillage qu’ils utilisaient ont changé au fil des années, passant de substances dangereuses comme l’arsenic et l’iode au maquillage bio qui utilise des minéraux d’origine naturelle.

Même à l’époque biblique, le maquillage était utilisé pour améliorer l’apparence. Nous le savons parce que le maquillage est en fait mentionné plusieurs fois dans la Bible.

Le maquillage en Egypte et dans la Rome antique

Les archéologues ont découvert des preuves de maquillage des yeux dans des tombes égyptiennes datant de 3500 avant J.-C. Les anciens Égyptiens utilisaient du khôl comme eye-liner. Il était fait de cuivre, de plomb, de suie, d’amandes brûlées et d’autres ingrédients. Au premier siècle après J.-C., le maquillage comprenait également des poudres pour rendre la peau plus blanche et du fard à paupières fait d’ocre rouge pour les joues. Dans la Rome antique, les cosmétiques étaient fabriqués par des femmes esclaves appelées Cosmetae.

Le maquillage en Chine

Il est intéressant de noter que, tout comme dans les temps modernes, en Chine, il y avait même une légende qui faisait la promotion d’une mode de maquillage : on disait que la princesse Shouyang, la fille de l’empereur Wu de Liu Song, se reposait au pied d’un prunier près du palais lorsqu’une fleur de prunier a effleuré son visage en lui laissant une jolie empreinte sur son front. On dit que les dames de la cour furent si impressionnées par la beauté de cette marque qu’elles se mirent à décorer leur front avec un délicat motif de fleurs de prunier. Cette légende a conduit à la tendance du maquillage appelé “maquillage de la fleur de prunier”, en vogue pendant,la dynastie Tang (618 – 907), et la dynastie Song (960 – 1279).

Le maquillage au moyen âge

Au moyen âge, la montée du christianisme (qui désapprouvait les produits de beauté) a quelque peu freiné la popularité du maquillage. Néanmoins, certaines femmes l’utilisaient encore, surtout dans la classe supérieure. Le fait d’être pâle indiquait la richesse et le statut, car les pauvres devaient travailler dehors toute la journée au soleil tandis que les classes supérieures vivaient une vie de loisirs à l’intérieur. Ainsi, les femmes utilisaient du plomb blanc, des peintures solubles, de la poudre blanche, ou même se saignaient pour obtenir ce pâle aspect à la mode. La reine Elizabeth 1ère a utilisé du plomb blanc pour obtenir un aspect pâle connu sous le nom de “Le masque de la jeunesse”.

Au 18e et au début du 19e siècle, la popularité du maquillage a de nouveau augmenté parmi les classes supérieures. Être extrêmement pâle restait le look le plus populaire. Malheureusement, plusieurs des ingrédients du maquillage de cette époque étaient dangereux et causaient de graves complications de santé. Le maquillage de cette époque comprenait du plomb blanc, du mercure et du soufre. Pour faire briller leurs yeux, certaines femmes mettaient des gouttes de belladone toxique dans leurs yeux, ou essayaient de rendre leur peau plus blanche en avalant de la craie ou de l’iode. Les ulcères de la peau, les empoisonnements et la cécité étaient parfois un effet secondaire de ces ingrédients extrêmement toxiques. Ce n’est que depuis quelques années que des cosmétiques naturels et sûrs, y compris le évidemment le maquillage bio d’aujourd’hui, ont commencé à être commercialisés.

L’ère moderne des cosmétiques a vraiment commencé au 20e siècle. Les années 1920 et 1930 ont vu l’essor des rouges à lèvres, du tout premier vernis à ongles liquide, des poudres compactes, des fards à joues et des fonds de teint. À cette époque, presque toutes les femmes se maquillaient. Les fabricants de cosmétiques modernes ont commencé à apparaître. Maybelline a été par exemple fondée en 1915, Revlon en 1930.

Le maquillage aujourd’hui

Les minéraux du maquillage bio ont chacun leurs propres propriétés d’embellissement. L’oxyde de zinc est un anti-inflammatoire, et l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane protègent tous deux la peau contre les effets néfastes du soleil. L’argile blanche de kaolin élimine les impuretés de la peau, affine les pores et aide à éliminer les boutons, sans enlever le sébum naturel de la peau. La séricite reflète la lumière, ce qui aide à minimiser l’apparition des rides. Les sphères de mica et les poudres de soie donnent au maquillage un toucher soyeux, c’est pourquoi le maquillage minéral et bio offre le meilleur fond de teint.

Contrairement aux substances dangereuses que l’on trouvait autrefois dans les cosmétiques, le maquillage minéral d’aujourd’hui a des propriétés curatives pour la peau. C’est pourquoi le maquillage minéral devient de plus en plus populaire et constitue la dernière percée en matière de maquillage.

Et qu’en sera-t-il de demain ?